Nous vous informons que les adhésions au club pour la saison 2020-2021 sont ouvertes --> Adhérer au club

Pour tout renseignement, retrouvez nous sur notre stand lors du forum des associations qui aura lieu le samedi 5 septembre 2020 de 10h à 17h à La Buissonnière.
Apportez votre téléphone pour la connexion au formulaire en ligne, vos moyens de paiement (CB, chèque, Coupons Sport et/ou Chèques vacances (Versions papier uniquement)), un certificat médical de moins de 6 mois avec la mention "pratique de la course à pied en compétition" ou "pratique de la marche nordique en compétition" suivant l'activité choisie.

L'adhésion au club est valable du 1er septembre 2020 au 31 août 2021.

La cotisation annuelle comprend une part fédérale pour la licence de la fédération Française d'athlétisme incluant une assurance et une part club pour le fonctionnement de l'association.
Toute adhésion au club est ferme et définitive. Aucun remboursement, même partiel, ne sera effectué.

Les entraînements débuteront (Sous réserve de modification liée au Covid) :
- Lundi 7 septembre 2020 pour le groupe "Marche Nordique" à La Buissonnière.
- Mardi 8 septembre 2020 pour le groupe "Adultes Running" sur la piste d'athlétisme du stade de la mare des Champs.
- Lundi 14 septembre 2020 pour le groupe "Jeunes" de Benjamins à juniors sur la piste d'athlétisme du stade de la mare des Champs. Certificat médical obligatoire pour pouvoir participer à la première séance.
- Mercredi 16 septembre 2020 pour le groupe "Jeunes" de l'Eveil athlétique à poussins sur la piste d'athlétisme du stade de la mare des Champs. Certificat médical obligatoire pour pouvoir participer à la première séance.

L'accès aux vestiaires est interdit actuellement, veillez à arriver en tenue.

Titre 1
 
Comme beaucoup, l’annonce du confinement nous a cueillis en plein programme d’entraînement. Emmie devait s’aligner fin avril aux championnats de France de 100km, avec un peu plus que l’espoir d’aller au bout... Depuis 3 mois le kilométrage ne cessait de s’accroître pour atteindre près de 140 bornes hebdomadaires. Tous les voyants étaient au vert, les séances de 35 km passaient presque sans fatigue, malgré le vent et la pluie. De mon côté, même si je ne prévoyais pas de participer à ces « France », je faisais comme si, accompagnant Emmie dans toutes ses séances. Que voulez vous, j’aime courir...
 
Le début du confinement a stoppé net cette belle dynamique, comme un claquage, une mauvaise blessure qui vous force à l’arrêt. Au début, on a bien tenté de poursuivre. Le tapis de course et le gainage ont remplacé les longues heures sur la route. Mais bien vite nous nous sommes sentis comme des écureuils en cage, coureurs immobiles, sans but et sans raison. Ce que j’aime dans la course à pied, c’est préparer une compet, mettre tous les atouts de mon coté, me sentir progresser. J’aime aussi partager mes footings et mes entraînements avec d’autres, causer athlé bien sûr, mais de bien d’autres choses également. Enfin, je cours pour goûter la nature, sentir les odeurs, les arbres et l’eau.
Courses annulées, distanciation obligatoire, accès interdit aux bords de Seine et à la forêt, toutes nos raisons de courir se sont brutalement évaporées. Alors on a tout arrêté. Depuis 5 semaines maintenant il n’y a plus aucun T-shirt ni short de course dans le bac à linge sale. Les chaussures ont été remisées toutes propres au placard. Aucune importance au fond. Il y a bien plus grave que d’être privés de son loisir favori. Ce confinement forcé n’a du reste pas que du négatif. On profite des heures libérées par le sport pour s’adonner à d’autres hobbies.
Le violon ne quitte désormais plus Emmie. De mon côté je replonge dans mes vieux souvenirs. Alors si vous avez eu la patience de me lire jusqu’ici et si cela vous dit de poursuivre, je vous emmène avec moi feuilleter mon album de 20 ans au club :

Le semi-marathon de Montargis aurait dû être notre semi de préparation du marathon de Paris, le Corona virus en a voulu autrement, il faudra désormais attendre cet automne pour fouler les rues Parisiennes.
Parcours rapide sur deux boucles avec de grandes lignes droites sur des routes forestières qui devaient être notre dernier galop d'essai...

 

Lavonnaise titre

L’Avonnaise, souvenez-vous, au temps où les courses existaient encore... La dernière avant de basculer dans un monde parallèle ! Celle qui nous rappelle le bonheur simple du réveil qui sonne, du dossard qu’on épingle, des amis retrouvés sur place, d’un échauffement partagé, du stress d’avant course, des cuisses qui brûlent. Celle qui nous rappelle la joie de la ligne franchie, les bavardages au ravito, grelotant mais heureux, la course qu’on se refait entre banane et coca, photo volée des résultats affichés, podium et derniers « au revoir » avant la prochaine. Ce dimanche 8 mars, on se saluait déjà du coude en ironisant sur la situation, sans trop se douter de la suite… Dites-moi que ce temps n’est pas révolu, et que nous en revivrons plein d’autres, des Avonnaises !

Depuis le début de l’année, l’objectif à demi avoué était de performer aux championnats de France de 100km, supposés se dérouler fin avril à Belves. Avec plus de 1000 bornes d’entrainement dans les jambes, les paramètres commençaient à se préciser, avec un chrono espéré autour des 9h. Mais voilà, saleté de Corona, basta les championnats…

L’Avonnaise n’était donc pas un objectif en soi, mais l’occasion de se faire, Renaud et moi, une sortie sympathique pour agrémenter la prépa. Histoire de « borner » un peu quand même, on choisit de doubler la mise. Au menu, 2 courses : le 5km duo en entrée (on part ensemble, on court ensemble, on arrive ensemble), puis le 10km individuel en plat de résistance.

10h05- Départ de la formule duo. Ambiance conviviale, couples, amis, de bien jolis binômes sur la ligne de départ ! Avec Renaud on joue le jeu, on part vite (trop selon Renaud 😉), on déroule au mieux sur un parcours varié et technique (côtes, forêt, single, chemins et route) tout en essayant d’en garder un peu sous la semelle pour le 10 bornes à suivre. On arrive en tête, trop contents ! Le podium est fait dans la foulée (merci les organisateurs), nous libérant ainsi rapidement. On file se changer, puis on croise Jean-Loup avec qui on partage quelques instants avant le départ du 10. Il est en forme Jean-Loup, fin prêt pour un écotrail...qui n’aura pas lieu ! Fichu Corona.

5km Duo Avonnaise

" 10 petits nègres VLPA  ont décidé d'écrire une nouvelle page du club en participant au trail de l' Aubetin ( 77 ) .12km - 20km - 28km à chacun son bonheur.

Tous ont bien profité du parcours champêtre et bucolique de boue en boue.

A refaire les années à venir "