Dimanche 8 décembre 2019 - Marathon de l'espoir de Sully sur Loire

Troquer la nuit pour la lumière, la boue pour le bitume, 76km pour 42, la pluie… pour la pluie, et la Saintélyon pour un marathon !
Explications....

Il y a 6 mois, lors d’une soirée un peu arrosée, Renaud a profité d’un moment de faiblesse de ma part pour nous inscrire à la Saintélyon 2019 (1er déc.). Pour ceux qui ne connaissent pas encore, c’est une course de cinglés, 76km et 2100 de D+ courus de nuit entre Saint Etienne et Lyon, et en hiver SVP...
Après avoir retrouvé un brin de lucidité, j’ai posé MES conditions ! OK, mais je ne prendrai le départ que par temps raisonnablement sec. Hors de question de courir toute une nuit glaciale dans la boue et sous la pluie !!!

Ceci dit, on a fait le job côté prépa. Sorties longues de nuit à la frontale, gros kilométrage, 15 derniers jours de repos relatif pour gagner en fraîcheur. Bref on était fins prêts. J’ai même eu l’honneur de me voir attribuer un dossard élite avec le traitement de faveur qui va avec (sas dédié, attente au chaud et entrée au dernier moment sur la ligne de départ).
Mais les imprévus familiaux se sont accumulés (rien n’est jamais simple avec 4 enfants), et la météo s’annonçait catastrophique.... C’est donc sous la couette que nous n’avons pas fait la Saintélyon !

Alors pour ne pas clôturer l’année sur un « raté », on coche de suite une nouvelle course pour le WE suivant. Coup de cœur pour un marathon que l’on ne connaît pas, celui de Sully-sur-Loire, qui porte le joli nom de «marathon de l’espoir» et dont les bénéfices seront reversés au Téléthon. Pour le coup, notre entraînement ne correspond plus du tout, et voilà maintenant 3 semaines qu’on se repose… mais tant pis, on a juste l’intention de se faire plaisir et de participer !

Une grand bravo à tous nos jeunes pour leur beau début de saison au cross de Brie Comte Robert .
Au top les jeunes VLPA 💪🏻

Trail du Rouvray (30km...)

Dimanche 17 novembre 2019 

Nous avons profité d'une visite à notre Lucie qui étudie maintenant à Rouen (INSA), pour participer à un trail dont le départ et l'arrivée ont lieu à St Etienne du Rouvray, précisément dans le gymnase même de son école!

Pour bien faire, nous avons tout fait à l'envers...

  • Le réconfort avant l'effort (un repas de veille de course à base de bière, de cheddar fondu et de saucisses, avec un bon gros dessert plein de chantilly);
  • Ne regarder le parcours qu'après l'arrivée de la course;
  • Et être à 2 doigts de rater le départ, ainsi que l'arrivée! Bon, pour le départ, être à la bourre est presque une tradition pour Renaud. Certains comprendront.

Pour le reste...

Nous partons vite, et je prends dès le début la tête de course chez les femmes. Malgré les excès gastronomiques de la veille, l'estomac tient le coup même si on ne se sent pas vraiment "light"🤭 .
La forêt rouennaise nous surprend, belle et variée, avec des portions roulantes mais aussi un sacré relief (passages équipés de cordes fixes), et de beaux singles techniques.

Tout est fort bien balisé, et pourtant... les champions que nous sommes réussissent à se perdre, et pas qu'un peu! On a dû louper quelque chose, car à 4 km de l'arrivée et toujours largement en tête de course féminine, on se retrouve subitement au beau milieu du peloton. Quoi??? Rien compris! Si ce n'est que nous commençons à reconnaître le parcours, une boucle déjà empruntée 5 km plus tôt. "Tiens, on n'est pas déjà passés par là ? "

Dimanche 24 novembre, 5 athlètes ont représenté notre club au marathon de Florence.
8h30, départ au pied du Duomo pour un beau parcours varié avec des passages dans les ruelles pavées du centre ville et une belle ambiance.
Johnny Triquet termine 247ème sur 5498 arrivants en 2h59’31 suivi d’Éric Duprey (1548ème, 3h36’32), Pierre Callac (2079ème, 3h44’06), Nathalie Duprey (4256ème, 4h22’02) et Luc Flambard (4976ème, 5h06’15).
Bravo à Pierre qui accroche une nouvelle fois le podium en prenant une belle 3ème place dans sa catégorie.

   

Le principe est simple: par équipe de 2 ou 3, courir et trouver des balises...Après un petit tour de bus pour un lieu de départ secret, nous voilà partis sur un parcours de 39km à vol d'oiseau.

Au final, le compteur en affichera 54! Parfois on prendra des raccourcis en partant à l'azimuth mais les ronces piquent!!!

Une belle soirée de sport partagée avec mon camarade Bruno Macle.

On finit 6sur26

PS: je laisse deviner à ceux qui ont l'habitude de courir avec moi qui s'est occupé de la navigation!!!!